Interview réalisée en mars 2014  avec Christophe Demaison lors du Salon du Mieux-Vivre de Saignelégier

 

 

Christophe Demaison est praticien de shiatsu, enseignant et directeur de l’Ecole Internationale de Shiatsu de Genève (ISS). Il a commencé sa carrière il y a plus de 25 ans au sein même de l’école qu’il dirige. 

 

"M. Christophe Demaison, l’Ecole Internationale de Shiatsu de Genève (ISS), existe depuis 1990. Quel est votre rôle dans son histoire ?"

 

Mon rôle est multiple, je suis d'abord un praticien devenu formateur depuis une vingtain5 d’années.

J'ai aussi en charge la direction de l'école, c’est-à-dire que je travaille (accompagné de ma collaboratrice principale Barbara Frank)  à l’organisation, à l'évolution des cursus selon les normes que nous devons suivre dans notre domaine.

 

L’Ecole Internationale de Shiatsu de Genève a été fondée en 1990.

En ce qui me concerne, j’ai commencé par le parcours classique de l’étudiant, en 1991, puis, plus tard, le parcours de l’assistant.

J’ai débuté  l’enseignement en 1998.

Avec les années l'école s’est bien développée, et, en 2003, j’en ai repris la responsabilité.

 

"Enseignez-vous seul?"

 

Bien sûr que non, il serait dommage de se passer du talent de mes collaborateurs et collaboratrices.

La pluralité des enseignant-e-s est essentielle pour toute école digne de ce nom.

Notre team de base est composé de 5 personnes pour l'enseignement du shiatsu, de 3 autres pour l'enseignement des matières anatomie/physiologie/pathologie sans compter les enseignant-e-s externes invité-e-s chaque année.

 

"Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est le shiatsu ?"

 

Le shiatsu est un art du toucher dans lequel la clarté, l'attention et l'intention déterminent la rencontre énergétique entre thérapeute et client-e. C’est une méthode thérapeutique manuelle, du corps et des énergies qui le composent. Le shiatsu soutient les forces naturelles d'autorégulation du corps, il stimule la force vitale et contribue au bien-être. Les fondements du shiatsu se basent sur la philosophie et les enseignements plus lointains des médecines traditionnelles orientales.

 

"Est-ce que vous travaillez sur la circulation du Ki ?"

 

Oui, c'est l'objectif premier du travail, nous cherchons à influencer les mouvements du Ki, c'est à dire l'énergie vitale, qui fait de nous des êtres vivants fonctionnant plus ou moins bien selon les moments. Les constats de la médecine traditionnelle orientale montrent que cette énergie circule dans notre corps selon certains principes, entre autres le principe des méridiens. En shiatsu, nous travaillons sur la circulation, l’harmonisation de la circulation énergétique au plan des méridiens, mais aussi, plus globalement, dans tous les constituants du corps.

 

"Qu’est-ce que vous entendez par constituants du corps ?"

 

Tout d'abord notre dimension corporelle, physique, faite de tissus et substances extrêmement variés dans lesquels l’énergie circule. Elle permet par exemple que nos muscles, nos articulations, l’ensemble de nos organes fonctionnent. Evidemment, il y a d’autres plans qui interagissent avec les aspects physiques, notamment les niveaux psychologique, émotionnel, cognitif aussi fortement influencés par la circulation du KI. Et nous pouvons y ajouter un étage supérieur, que l’on peut appeler spirituel, qui lui aussi fonctionne de façon énergétique.

 

"Quel est l’enseignement de l’Ecole Internationale de Shiatsu - Carouge  ?"

Notre enseignement repose sur 4 piliers, le premier est l'enseignement des bases traditionnelles du Shiatsu. Ces bases passent entre autre par apprendre à se mouvoir à terre, se positionner, découvrir son hara, le renforcer et en parallèle aborder la pratique des 12 méridiens selon leurs trajets classiques et historiques.

Le deuxième est l'enseignement des spécificités du Zen Shiatsu Masunaga.

Le Zen Shiatsu Masunaga est caractérisé par une théorie et des méridiens spécifiques favorisant une dynamique de traitement complémentaire au shiatsu traditionnel.

Le troisième est l'enseignement du Shiatsu de la structure ostéo-musculaire, spécificité de notre école.

Cette approche du traitement ajoute un savoir-faire centré sur l'évaluation et l'ajustement de l'équilibre postural par un travail au niveau musculaire et articulaire.
Le quatrième est l'enseignement de la théorie de médecine chinoise (MTC).

Notre cursus fournit à l'étudiant-e les aspects les plus nécessaires et pertinents de la MTC pour la pratique du shiatsu. 

 

"Est-ce que tout le monde peut devenir praticien en shiatsu ?"

 

Oui, à partir du moment où la personne est dans une forme suffisante car la pratique traditionnelle du shiatsu se passe au sol, sur un futon.

Travailler à terre est exigeant certes mais ce premier apprentissage est essentiel pour développer de bonnes habitudes posturales, on s'assouplit, on se renforce, ce qui ensuite apporte beaucoup au quotidien.

(L'utilisation d'une table est un non-sens sauf cas particulier, notamment lorsque le/la praticien-ne est momentanément diminué-e dans sa santé.)

A partir de cela, nous avons des étudiants qui ont 18-20 ans et des personnes qui ont 60-65 ans. La moyenne d'âge tourne autour de la quarantaine.

 

"Combien de temps dure la formation?"

 

Cela dépend du but recherché, pour pratiquer de façon ludique, familiale, le premier niveau de notre formation est déjà très complet, en 3-4 mois vous savez pratiquer un shiatsu de bien-être et même un peu plus.

La formation complète, professionnelle demandera environ 4 années, plusieurs centaines d'heures d'apprentissage et de pratique, cela est bien décrit sur le site de l'école: www.shiatsu-iss.ch

 

"Le diplôme est-il reconnu?"

 

Oui absolument .

L'enseignement est reconnu par l'Association Suisse de Shiatsu, par Asca, par Rme, par Eduqua, par le département de l'instruction publique et privée de l'état de Genève.

Dans notre domaine, l’Ecole Internationale de Shiatsu de Genève (ISS) est la seule qui cumule tous ces agréments.

 

Copyright  Ecole de Shiatsu - ISS Carouge - C.Demaison